Panier

Je ne prends pas assez le temps d’écrire d’articles dans mon blog. J’ai un peu plus communiqué sur les réseaux sociaux mais il faut bien avouer que je ne suis pas la plus communicante des créatrices.

En tant que créatrice, entrepreneuse et formatrice, il y a forcément des moments où l’on doute :

De soi, de ses capacité à se renouveler, à se différencier. On se pose mille questions : mon travail va-t-il plaire ; cette proposition de formation va-t-elle intéresser ? Est-ce que c’est suffisamment attrayant ? Est-ce que c’est suffisamment intéressant. Et puis la question qui pour ma part revient le plus : quel chemin je veux prendre ?

J’ai eu besoin récemment de faire un peu le bilan de ces derniers mois :

Après avoir travaillé beaucoup sur la formation « Pour aller plus loin » (qui est disponible en ligne) Ces derniers mois ont été  plus tournés vers un travail de recherche. J’ai eu l’impression de « papillonner » :

J’ai commencé l’année en créant quelques bijoux avec du bois et de la résine chargée de paillettes ou de mica. Contre toute attente moi qui ne suis pas très paillettes, j’ai beaucoup aimé le résultat.

J’ai ensuite passé beaucoup de temps à explorer le travail du métal (essentiellement le laiton avec des entrainements de découpe au bocfil (la scie de bijoutier), de brasage (soudure au chalumeau) et de sertissage. J’ai beaucoup aimé cette exploration.

Je me suis également essayé aux émaux. N’ayant pas de four adapté je les ai fondus au chalumeau. Il va falloir que je poursuive mes tests car les résultats que j’ai obtenus ne sont pas terribles.

J’ai mis de côté cet apprentissage pour créer des bijoux en matière acrylique à laquelle  j’ai parfois associé de la résine chargée en paillettes ou du bois de bambou et d’érable.

J’ai refait des boucles d’oreilles associant des inserts en pâte polymère et du bois massifs. J’aime énormément le rendu de ces boucles. Certaines sont en vente dans ma boutique en ligne.

Et enfin j’ai remis sérieusement les doigts dans la pâte pour retravailler un projet de formation en présentiel. Ces boucles d’oreilles sont en polymère et sont réversibles grâce à un système d’accroche simple mais intelligent.

J’ai également travaillé en collaboration avec Hélène Jean Claude : nous avons partagé chacune une technique de surface lors d’une vidéo en direct sur le groupe Facebook : Stimulez votre créativité avec Olga et Hélène. Hélène a offert une très belle technique d’imitation de béton ; Pour ma part, j’ai partagé une manière de prendre des empreintes de plantes dans la pâte polymère. Le groupe reste ouvert et vous pouvez aller y voir toutes les réalisations faites à partir de ces 2 techniques : il y a des créations magnifiques!

J’ai également refait un vidéo plus complète de ce tuto appelé «distillation végétale» sur ma chaine YouTube (j’ai un peu dépoussiéré mon espace YouTube par la même occasion : j’ai notamment ajouté des  sous-titres en anglais sur la plupart de mes vidéos).

Comme vous le voyez j’ai pas mal papillonné mais finalement de lister dans cet article mes errances me permet de réaliser que toutes ces activités ne sont pas vaines: elles sont une réserve d’idées et de savoir pour plus tard.

Pour l’instant je ne sais pas encore quel chemin je vais prendre. J’hésite, je papillonne mais même si mon cheminement est un peu sinueux, j’avance dans mon processus créatif.

Faire un petit bilan de mon cheminement tous les 6 mois me convient bien : c’est finalement un moyen de lister mes  avancées  et même si il y a des ajustements à faire, c’est aussi un moyen de me concentrer sur le positif ; d’être bienveillant avec moi-même.

 Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous besoin de faire un bilan de temps en temps ? Ou êtes-vous plutôt du genre à suivre votre chemin et ne pas vous poser de questions ?


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.