Panier

Je travaille souvent avec des encres mais comme j’ai la mémoire d’un poisson rouge, j’oublie souvent comment les couleurs évoluent à la cuisson. J’ai naïvement pensé que ce serait une super idée de me faire un nuancier de mes encres après cuisson. Je n’avais juste pas réalisé que j’avais stocké au fil des années plus de 140 couleurs (et encore j’ai laissé de côté une partie des encres roses car je ne les utilise jamais).

Ça m’a pris un temps incroyable et j’ai eu à un moment des doutes sur ma santé mentale. Faut être un peu fêlée pour passer autant de temps sur un nuancier….

J’ai tout de même un outil qui me sera une aide précieuse. D’un coup d’œil je peux déterminer et choisir mes couleurs. Ce nuancier confirme ce que je dis souvent en stage : comme dans beaucoup d’autres médiums, ce sont les rouges et les violets qui changent le plus sous l’effet de la chaleur.